aller directement au contenu

les enfants à l'accueil de loisirs la base de loisirs balade dans la plaine chorale inter-générationnelle la mairie animation lors de la foire au maïs site internet respectant les normes d'accessibilité du w3c

L'intercommunalité - liste des organismes intercommunaux

>> La Communauté de Communes "Le Grésivaudan" (C.C.P.G.)

cliquez sur la carte pour voir toutes les communes de la communauté de communes
Depuis le 1er janvier 2009, la Communauté de Communes "Le Grésivaudan" est née de la fusion entre :

- 5 communautés de communes : La COSI, la C.C.B.B. (Communauté de communes du Balcon de Belledonne), la C.C.P.P.R. (Communauté de Communes du Plateau des Petites Roches), la C.C.H.G. (Communauté de communes du Haut Grésivaudan) et la C.I.A.G.E. (Communauté pour l'Intervention et l'Aménagement du Grésivaudan et de son Environnement),
- 1 SIVOM : le S.I.Z.O.V. (Syndicat Intercommunal de la Zone Verte : Montbonnot, Saint-Ismier, etc.)
- 7 communes isolées : Saint-Pierre-d'Allevard, La Ferrière, Pinsot, Sainte-Marie-du-Mont, Le Moutaret, La-Chapelle-du-Bard et Hurtières.

soit au total 49 communes réunies. L’avenir de cette C.C.P.G. repose sur la croissance économique du territoire qui permettra une redistribution équitable entre les communes, leur permettant ainsi de réaliser les projets que, seules, elles ne pourraient pas assumer.
Site Internet : www.le-gresivaudan.fr

>> Le Syndicat des Energies du Département de l'Isère (S.E.D.I.)

Créé en 1994 à l'initiative de l'Association des Maires et Adjoints de l'Isère et du Conseil Général de l'Isère, le S.E.D.I. a pour missions principales :

Au 1er janvier 2002, le S.E.D.I. intervient à différents niveaux : contrôle des concessions, qui relève de sa mission première; actualisation des clauses contractuelles des concessions par des négociations avec E.D.F. et G.D.F. ; appui technique et conseil aux communes pour leurs opérations concernant les réseaux de distribution d'électricité et de gaz; aide financière au profit des collectivités par des subventions d'équipement pour l'amélioration esthétique des réseaux d'électricité, travaux sur réseaux d'éclairage public, des études et diagnostics et équipement visant les économies d'énergie. Plus d'informations sur www.sedi.fr

>> Le Parc Naturel Régional de Chartreuse (P.N.R.C.)

Une gestion locale et partenariale
Conscients du potentiel naturel et humain du massif, les élus, les associations de professionnels et les habitants de Chartreuse, soutenus par la Région Rhône-Alpes et les départements de l'Isère et de Savoie, se sont mobilisés pour définir ensemble un projet d'avenir pour leur territoire.

Le Parc Naturel R égional de Chartreuse s'est ainsi construit à partir de la notion de développement durable, autour de cette nécessaire rencontre entre l'éconoppie, le social et l'environnement.


Carte d'identité du Parc Naturel régional de Chartreuse :

- Les missions

- Pour contacter le Parc naturel régional de Chartreuse

>> L'Association Départementale Isère-Drac-Romanche (A.D.I.D.R.)

La mission :
L'Association Départementale Isère-Drac-Romanche (A.D.I.D.R.), créée par décret en 1936, a pour principales missions d'assurer l'entretien et la conservation des ouvrages, c'est-à-dire les digues et les levées, nécessaires à la protection contre les crues et de donner son avis sur tous les travaux à entreprendre par l'Etat ou toute autre collectivité pour protéger les vallées de l'Isère, du Drac et de la Romanche.

Constitution :

L'A.D.I.D.R. regroupe en son sein le Département de l'Isère, la ville de Grenoble et toutes les Communes et Association Syndicales des vallées de l'Isère, du Drac et de la Romanche. Elle est financée à 50% par le Conseil Général de l'Isère.

Les interventions :
L'A.D.I.D.R. est amenée à réaliser différents types de travaux qui vont du confortement de digues par la mise en place d'enrochements à l'entretien de la végétation en place (taille, débroussaillage, arrachage, recépage.) afin de limiter le risque de rupture de digues lié aux phénomènes d'érosion latérale et d'infiltration (renard). Plus d'informations sur www.isere-drac-romanche.fr

>> Le Schéma de Cohérence Territoriale (S.C.o.T.) de la région urbaine de Grenoble

Le Schéma de Cohérence Territoriale (S.C.o.T.) de la région urbaine de Grenoble compte, en 2006, 202 communes, dont celle de La Terrasse. Créé le 2 mars 1995, le Syndicat mixte du Schéma directeur de la région grenobloise, a pour mission, depuis l'adoption du Schéma directeur en juillet 2000, le suivi et la mise en oeuvre de ses orientations. Elles s'articulent autour de 3 principes :

Ces principes nécessitent le suivi et la mise en oeuvre des orientations suivantes : accessibilité, économie, développement urbain, déplacement, environnement Plus d'infos sur www.region-grenoble.org